L’automne est la saison des orages sur le pourtour méditerranéen.  En Italie, la perception des risques liés aux dégradations orageuses est présente depuis l’antiquité. Et pourtant, chaque année apporte son lot de catastrophes. Ainsi, 2011 fut marquée par des inondations meurtrières dans la province de Gênes. Fort de ce constat, lorsqu’une situation similaire se présente le 10 novembre 2012, je décide d’accompagner Dean Gill en Ligurie.

Genève 08:00… Le voyage se fait sous un temps maussade. Au fil des kilomètres,  la pluie fine, sous des nuages stratiformes, devient plus consistante. Les précipitations prennent un caractère d’averses avec des zones de répit… 400 kms défilent.  Sur une hauteur de Gênes, nous scrutons l’horizon, à la recherche d’un signe divin. Pragmatique, Dean consulte les radars et les modèles météo. La situation se met lentement en place, nous sommes encore sous une légère influence du sirocco. La zone de confluence, celle où se produiront les orages, se situe sur une ligne séparant deux masses d’air : le sirocco, un vent sec venu du Sahara, puis une masse d’air froide et humide en provenance de la méditerranée. Gâtés par le timing, nous sommes en avance sur la dégradation, et nous dirigeons plus au sud, pour profiter d’ ambiances tempétueuses en bord de méditerranée. Tumultueuse, la mer offre un spectacle saisissant sur le front de mer de Rapallo.

Mer agitée et chateau de Rapallo

Mer agitée et chateau de Rapallo

Vent à Rapallo

Vent et mer agitée à Rapallo

Vent et mer agitée en Ligurie

Vent et mer agitée à Rapallo (Ligurie)

La dépression arrive lentement, les embruns, des averses parfois,  gênent le travail photographique. Les promeneurs du samedi se réjouissent du spectacle offert par les éléments. Et pourtant ils savent… La sécurité civile est en alerte, les cumuls attendus dans la nuit sont importants. Ils donneront lieu à des déboires matériels, voire à l’inacceptable drame.

Mer très agitée à Rapallo

Mer très agitée à Rapallo

Après une séance de plusieurs heures, et quelques photographies vivifiantes, nous quittons la ville ligurienne, et poursuivons sur la côte en direction du sud-est. Selon les derniers run météos, les précipitations devraient prendre un caractère de déluge dans la nuit, sur une ligne située au sud de La Spezia. Nous nous rendons dans la ville portuaire, puis la longue attente commence. Sous une faible pluie, je prends quelques photos d’ambiance, et nous nous reposons.

C’est au coeur de la nuit, que nous apercevons les premiers flashs. La ligne attendue s’installe durablement. Légèrement en bordure du système orageux, nous attendons le moment propice pour bouger. Soudain, la pluie se renforce, l’orage est en approche. Nous changeons de point de vue, je suis un peu somnolant, lorsque sur la route j’observe un début de coulée de boue. Il n’en faut pas plus pour me réveiller tout à fait, la chasse est lancée !

Le versant face à la mer est impraticable, la pluie est incessante, des éclairs illuminent un stratus épais, nous rebroussons chemin pour partir plus au sud. Mais en quelques minutes, la ville de La Spezia est ruisselante, puis inondée. L’eau atteint 40 cms par endroits, lorsque nous apercevons un homme poussant une voiture en panne. Nous l’aidons à pousser son véhicule vers une rue à l’abri. Finalement, la pluie faiblit, et le niveau de l’eau redescend rapidement. Cette fois-ci les habitants s’en sortent bien, par chance les dégâts sont minimes.

Inondations à La Spezia (Ligurie)

Inondations à La Spezia (Ligurie)

Inondations à la Spezia

Inondations à La Spezia (Ligurie)

Au petit matin, le jour se lève sur une ville rassurée. Les incidents de la nuit resteront des anecdotes.

Dean Gill à La Spezia

Dean Gill

Il n’en va pas de même pour les habitants de Carrara, une petite ville et son extension balnéaire, quelques kilomètres plus au sud. Des orages stationnaires à régénération rétrograde ont sévi toute la nuit. En arrivant, nous décelons immédiatement une ambiance différente. La circulation est chaotique, certaines rues baignent dans 50cms d’eau. La police régule la circulation, mais la vie continue. Si certains regards amers en disent long sur l’impuissance de l’Homme face au éléments, le calme des habitants est édifiant. Au vu des dégâts, on imagine qu’ils resteront matériels. Ici, comme ailleurs, chacun sait que l’essentiel est le souffle de vie…

trafic routier et inondations à Carrara

Inondations à Carrara (Toscane) #1

Inondations à Carrara (Toscane)

Inondations à Carrara (Toscane) #2

Inondations à Carrara (Toscane)

Inondations à Carrara (Toscane)#3

Inondations à Carrara (Toscane)

Inondations à Carrara (Toscane) #4

Inondations en Toscane

Inondations à Carrara (Toscane) #5

Inondations à Carrara (Toscane) - le cycliste

Inondations à Carrara (Toscane) #6

Finalement, en milieu de journée, nous reprenons la route vers Genève. Cette chasse, en forme de reportage météo, m’aura donné envie d’en savoir plus sur les situations orageuses du sud. Je connaissais le Gard et l’Hérault, leurs orages intenses et leurs crues éclairs. La Ligurie et la Toscane ne sont pas en reste. Sur la route, je me dis que si les étrusques construisaient leurs villes sur des collines, c’était peut-être pour se préserver des inondations, puis le ciel se bouche à nouveau, nous venons de passer le Mont-Blanc…

Mots clefs :, , , , ,

Pas de commentaires

Laisser une réponse