Voici quelques images qui retracent ces orages.  Ils s’avèrent violents dans le sud. Dans un premier temps, nous nous postons entre Montélimar et Pierrelatte (26), dans le village historique  de la Garde Adhémar. Une première série d’orages nous balaie, des cellules très électriques et grêligènes.

Double coup de foudre dans la Drôme

La soirée se poursuit plus au sud, au dessus de Vitrolles. La ligne orageuse s’évacue, s’éteint, puis laisse place à une seconde offensive. L’ambiance est féérique. Les cumulonimbus s’illuminent en permanence.

Ligne orageuse très active dans la vallée du Rhône.

En milieu de nuit, une cellule très virulente se forme en mer.  Nous l’interceptons frontalement. L’étang de Berre est foudroyé à plusieurs reprises.

Foudre près de Vitrolles, sur l'étang de Berre

Un peu plus tard, un coup de foudre sur le complexe pétrochimique de l’étang de Berre provoque la mise en sécurité de la raffinerie.  Les torches se rallument, le ciel s’embrase.

Torchères de la raffinerie de l'étang de Berre.

Le périple prend fin à Nice, au petit matin, où la ligne orageuse a semé le chaos une heure plus tôt.

Chaos à Nice, suite aux orages du matin, le 29 juillet 2013Arbre déraciné à Nice, suite aux orages du 29 juillet 2013

Pas de commentaires

Laisser une réponse